Posts Tagged Suicide

Suicide – Frankie Teardrop

Probablement la chanson la plus déprimante du monde par le groupe le plus étonnamment mésestimé du monde.

Frankie teardrop
Twenty year old Frankie
He’s married he’s got a kid
And he’s working in a factory

He’s working from seven to five
He’s just trying to survive
well lets hear it for Frankie
Frankie Frankie

Well Frankie cant make it
Coz things are just too hard
Frankie cant make neough money
Frankie cant buy enough food

And Frankie’s getting evicted
Oh let’s hear it for Frankie
Oh Frankie Frankie
Oh Frankie Frankie

Frankie is so desperate
He’s gonna kill his wife and kids
Frankie’s gonna kill his kid
Frankie picked up a gun

Pointed at the six month old in the crib
Oh Frankie
(scream)
Frankie looked at his wife

Shot her
(screams)
« Oh what have I done? »
Let’s hear it for Frankie

Frankie teardrop
Frankie put the gun to his head
(screams)
Frankie’s dead

(screams)

Frankie’s lying in hell
(screams)

We’re all Frankies
We’re all lying in hell
(screams)

Laisser un commentaire

La nausée …

Suicide d’un professeur dans l’Aisne: l’élève reconnaît avoir menti

Le collégien de Saint-Michel, dans l’Aisne, qui avait accusé de violences un professeur qui s’était suicidé fin septembre après sa garde à vue, a reconnu avoir menti.

«L’élève M. a menti», a expliqué Francis Lec, avocat de la famille du professeur, lors d’une conférence de presse cet après-midi à Laon. Le collégien, âgé de 15 ans, va être présenté à un juge pour enfant en vue de sa mise en examen pour dénonciation calomnieuse.

Le professeur, âgé de 38 ans, enseignant au collège César-Savart de Saint-Michel, avait été retrouvé pendu à son domicile le 20 septembre. La veille, il avait été placé en garde à vue à la suite d’une plainte déposée par un élève qui l’accusait de lui avoir donné un coup de poing dans une salle de classe, ce que l’enseignant niait.

L’élève avait affirmé qu’un retard avait été à l’origine de cette supposée altercation, avec son refus de remettre son carnet de correspondance. En pleine procédure de divorce, l’enseignant avait laissé un mot chez lui annonçant qu’il allait mettre fin à ses jours, sans s’expliquer sur les raisons de son geste.

«C’est un gâchis immense dans l’Education nationale qui se répète trop souvent. On n’a pas tiré les leçons d’Outreau», a dénoncé Me Lec. Pour le père de l’enseignant, qui entend se constituer partie civile, «l’objectif premier est atteint: rendre son honneur à mon fils».

Source

Laisser un commentaire